Projet Néo

Projet Néo Version PDF du 01/02/2018

Le projet Néo est un ambitieux projet humaniste. Ce projet n'a pas été conçu spécifiquement pour faire face au risque d'effondrement. Mais étant une réponse globale aux grands déséquilibres dont souffre l'humanité, il apporte des outils de réflexions, des concepts clé pour comprendre la mécanique humaine responsable du risque d'effondrement. Fort de cette compréhension, il propose d'établir un nouveau projet de société humaniste centré sur une logique de coopération.

Ce projet s'inspire pour partie de nos connaissances scientifiques mais il n'a pas de prétention scientifique. Le projet Néo est une profession de foi qui se veut auto-réalisatrice. Ce projet fait appel à notre créativité et à notre liberté de pensée pour nous bâtir une nouvelle vision mythologique de notre vie en accord nos connaissances modernes et nos aspirations de vie progressistes. Par vision mythologique, je veux parler d'une vision simple de la réalité humaine et de nos choix de vie. Ce choix de simplification extrême est pertinent car nos croyances collectives sont toujours simples. Ce sont des croyances simples qui font société. Ce message réduit à l'essentiel peut être la base d'une grande dynamique humaine. J'ai basé mon travail à la fois sur une culture scientifique de notre environnement, de la vie et de l'humain et de l'autre sur une connaissance approfondie de la mythologie chrétienne. De ce creuset culturel est né une mythologie nouvelle basée sur le concept clé de « Dieu Arbre de Vie » associé à un archétype de coopération. Faire entendre une nouvelle compréhension du mot Dieu que je vous demande de voir comme une information primordiale structurante, peut facilement porter à malentendu tant nous sommes encore influencés culturellement par la vision judéo-chrétienne de ce mot. Alors, je présente ce projet sous le nom de projet Néo, Néo comme nouveau monde.

Une nouvelle image de Dieu

Ce projet est l'aboutissement d'années de travail. Je ne souhaite pas abuser de votre temps. Mais pour bien vous faire comprendre ma démarche, il est, je crois, nécessaire de prendre un peu de temps pour l'expliquer. Il y a beaucoup à en dire. J'espère rester suffisamment clair pour vous dans ma présentation tout en essayant d'être le plus bref possible.

Le risque d'effondrement est un symptôme des puissants déséquilibres à l’œuvre dans notre société thermo-industrielle. La gravité des problèmes auxquels nous devons faire face appelle à une très profonde remise en question du modèle dominant actuel, le capitalisme ultra-libéral et à réfléchir à un nouveau projet de société. Le capitalisme suit une logique de domination de l'homme sur son environnement et de course à la puissance supposée sans limite. Son fondement théorique est directement inspiré par la logique patriarcale judéo-chrétienne. Par l’expansion coloniale européenne puis l’expansion impérialiste américaine, la culture judéo-chrétienne a imposé son modèle de domination à la Terre entière.

La source du problème auquel nous sommes confrontés est d'ordre spirituel. Il est lié à une croyance en la toute puissance chrétienne qui n'accepte aucune limite. Les hommes qui croient en un Dieu ''Tout Puissant'' se croient eux-même ''tout puissant''. La culture chrétienne est très certainement en perte de vitesse mais par un puissant phénomène d'inertie culturelle, sa logique de pensée continue consciemment mais aussi inconsciemment de façonner nos vie avec la démesure de la puissance thermo-industrielle sous son influence.

Pour sortir des déséquilibres actuels, la solution la plus simple, la plus efficace et peut-être aussi étonnamment la plus facile à mettre en œuvre est de régler le problème à sa source, au plan spirituel avec l'affirmation d'une nouvelle compréhension du mot ''dieu'' et d'un nouveau Dieu. Notre compréhension du mot ''dieu'' est intimement lié à notre héritage culturel judéo-chrétien. Je vous propose de nous affranchir, de nous libérer de la vision chrétienne de ce mot et de renouer avec son sens ancestrale qui remonte à la culture indo-européenne signifiant ''clarté''. Avec le mot ''dieu'', je vous propose de mettre de la cohérence, de la lumière, de voir clair à la fois en nous-même et dans notre relation avec nos semblables et avec notre environnement.

Dieu Arbre de Vie s'inscrit dans une compréhension scientifique du monde. Il ne faut pas le voir comme une tentative de résurrection de croyances métaphysiques. Ce débat est clos. L'univers est uniquement régi par des lois physiques invariantes que nous connaissons grâce à la démarche scientifique. La raison d'être de Dieu Arbre de Vie est lié au fonctionnement de la pensée humaine et à notre longue histoire chrétienne. Il est une mise en cohérence de quatre aspects de la pensée humaine : rationalité, émotions, valeurs morales et sociabilité.

Dieu Arbre de Vie porte en lui un projet de société mais il est aussi un outil de développement personnel. Les deux allant de paire. Le progrès collectif est lié au progrès personnel et inversement.

D'un point de vu cybernétique, autrement dit de circulation de l'information, Dieu Arbre de Vie nous fait passer d'un système non régulé à un système auto-régulé, passer d'une logique linéaire à une logique circulaire.

Dieu Arbre de Vie est au cœur d'une vision de la vie humaine basée sur le respect des équilibres avec les notions de rétroaction, d'autorégulation, de coopération et d'amour. ''Dieu'', ce mot de 4 lettres est la clé nous permettant de passer de l'ancien monde façonné par la mythologie chrétienne et sa logique de domination à un nouveau monde centré sur une logique de coopération.

Ce projet n'est rien de moins qu'un projet de civilisation. Il propose d'agir avec méthode en suivant le schémas des grandes mutations sociales. La source de tout grand changement de société est en tout premier lieu spirituelle. L'histoire humaine est façonnée par des hommes et des femmes qui se croient capable d'influencer le destin collectif et qui trouvent en leurs convictions la force d'agir. Avec le risque d'effondrement, la question de nos convictions, de notre foi en nous va redevenir un facteur essentiel de réussite face à l'adversité.

Le projet Néo, en se réappropriant le champ spirituel, peut être la source d'un grand changement de société inspirant le champ culturel, influençant directement la vie politique puis l'économie et la société toute entière.

Le projet Néo peut nous stimuler à agir, nous protégeant ainsi d'un des principaux risques de l'effondrement qui est celui de la perte de sens et de l'inaction.

Le projet Néo propose une vision globale structurée et cohérente de notre avenir. Il peut être vu comme une grande mutation, un peu comme une mue qu'un animal doit faire pour grandir. Le projet Néo conduit nécessairement à être dans une situation de rivalité et de lutte avec les partisans de l'ancien monde. La prise de conscience du risque d'effondrement peut nous donner la détermination pour nous libérer le plus pacifiquement possible de la force d'attraction de l'ancien monde, un peu comme une fusée se libère du pouvoir d'attraction gravitationnel d'une planète. Cette ''libération'' demande d'atteindre une certaine masse critique pour s'affranchir des forces de résistance. Cette masse critique est à mes yeux un nombre suffisant de personnes qui s'engagent activement pour ce projet (un peu à l'image de l'allégorie du centième singe).

Ce projet nous demande de sortir clairement de nos habitudes de pensée et de notre zone de confort intellectuelle et morale. Ce message peut sans doute paraître dure par certaines de mes affirmations catégoriques mais je crois que la meilleur façon d'agir pour moi est d'être sincère et d'aller au bout de ma logique de pensée par soucis d’honnêteté et de transparence.

D'une certaine façon, je crois que le présent message est conçu comme un ajustement, une mise à niveau vers le bas du niveau de confort que nous devons accepter pour faire face à la question du risque d'effondrement. Ce niveau de confort réduit correspond, je crois, aux efforts que nous devons faire pour, à l'image de la grenouille de l’allégorie de la grenouille, sortir d'un système qui nous mène à notre perte autrement dit à une souffrance immense. L'épreuve qu'est très certainement le projet Néo peut nous protéger d'une épreuve bien plus grande encore pour nous comme pour nos proches. Passé le cap des débuts, en même temps que de plus en plus de femmes et d'hommes porteront ce message, il deviendra de plus en plus facile à vivre, à faire entendre et à accepter. À chacun d'en juger bien sure, mais je crois que les bénéfices futurs de ce projet méritent largement les efforts nécessaires à sa mise en route.

Dans un premier temps, il est probablement très difficile de prendre ce projet au sérieux. Il faudra sans doute un peu de temps pour le faire entendre et le faire accepter. La première réaction face à ce projet peut être un refus catégorique plus ou moins respectueux de ma personne mais n'en est-il pas toujours ainsi pour les discours véritablement novateurs ?

Ce projet non conventionnel est donc fort simplement de faire connaître à la fois une nouvelle compréhension du mot Dieu et un nouveau Dieu : ''Dieu Arbre de Vie''. Cette idée est sans doute inattendue et surprenante. Elle peut provoquer un rejet catégorique. Si c'est votre cas, je vous demande de tout de même faire l'effort de finir la lecture de ce message avant de commencer à vous forger une opinion sur ce sujet. Même si cela peut sembler surprenant, je tiens à vous dire que d'une part mon approche est profondément rationnelle et pragmatique et d'autre part sa puissance symbolique est à la hauteur des grands changements que nous devons opérer rapidement dans notre mode de vie collectif.

Avant d'aller plus loin, je souhaite me présenter brièvement. J'ai 46 ans. Je vis dans une cité HLM d'une petite ville du centre de la France. J'ai comme formation un bac scientifique. Je n'ai pas de formation universitaire. J'ai bâti mes convictions en autodidacte. J'ai longtemps travaillé dans le domaine du bâtiment avant de devenir un marginal en 2008. Le mot qui correspond le mieux à ma situation actuelle même si il peut sembler anachronique est celui d’ermite. Je n'ai ni richesse, ni emploi fixe, ni vie sociale prenante, ni même de communauté d'appartenance. Je n'ai pas d'enfant mais j'ai 11 neveux et nièces. Au delà de ma propre famille et sans être chrétien, je crois en « l'amour du prochain » et en la possibilité de vivre en paix sur notre petite planète Terre. Ce choix de vie me donne beaucoup de temps pour réfléchir, m'instruire, pratiquer l'introspection et méditer avec une grande liberté de pensée. Je ne crois pas être un communicant. La qualité de ma présentation n'est certainement pas à la hauteur de l'enjeu. J'espère que d'autres femmes ou hommes s’approprieront ce message et le feront connaître bien mieux que ce dont je suis capable. Mon souhait est que le projet Néo se concrétise par la réussite d'un grand travail d'équipe.

Je ne crois pas qu'il puisse exister un projet plus ambitieux et hors norme que le projet Néo. Vous savez que cette ambition est nécessaire car nous devons radicalement changer le cap du ''Titanic'' transportant rien de moins que l'humanité toute entière. Mais cette ambition est par elle-même un frein à sa réussite. En effet comment être pris au sérieux si nous portons une ambition qui semble si démesurée ? La solution ici est peut-être de ne pas chercher à être pris au sérieux dans un premier temps. Pour désamorcer cette difficulté, il est peut-être souhaitable de parler pour commencer du pastafarisme. Peut être connaissez vous déjà cette religion loufoque qui dit croire en un dieu nommé ''Monstre Spaghetti Volant ». C'est l'idée simple et pleine d'autodérision d'un étudiant américain souhaitant réagir face à l'enseignement du ''dessein intelligent'' dans l'état du Kansas en 2005. À partir d'un simple message posté sur internet, s'est créé un mouvement qui a même conduit à une religion développée dans différents états des États-Unis et même jusqu'en Europe.

Dieu Monstre Spaghetti Volant

Bien sure, la portée du Pastafarisme est limitée car c'est une réponse humoristique face à une forme d'obscurantisme. Mais c'est une étape qui succède à beaucoup d'autres pour nous réapproprier la dimension du divin, notre relation à notre croyance primordiale : ''Dieu''.

Cela va peut être vous surprendre mais en suivant les pas du Pastafarisme, le temps est peut être venu de nous réapproprier à notre tour, le concept de ''Dieu'', ce mot de 4 lettres qui a joué un rôle si important dans l'histoire de l'Occident et va peut-être aussi jouer un rôle dans notre avenir commun. C'est en tout cas ce que je crois et ce que, pour l'heure, j'espère. Bien sure il est nécessaire de bien clarifier la signification de ce mot.

Le Pastafarisme est un mouvement humoristique alors que pour moi le projet Néo est tout ce qu'il y a de plus sérieux. Mais pour faire entendre ce message sérieux, il est peut être nécessaire et judicieux d'accepter une première étape où ce message n'est pas pris au sérieux. L'idéal serait de réussir à présenter ce projet sous une forme qui permette plusieurs niveaux de lectures. Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir de l'humour et de l'autodérision.

Disons alors simplement :

Le projet Néo est peut-être une blague ou peut-être pas

Le Dieu que je souhaite faire connaître se nome ''Dieu Arbre de Vie''. Vous aller peut être me répondre alors que ni ce ''dieu'' ni aucun autre n'existe. Je vous répondrai alors que ce n'est qu'une question de point de vu.

Tout d'abord, si nous considérons que ''Dieu'' est une information, il nous suffit d'écrire ''Dieu'' pour que Dieu existe au même titre que l'information de l'algorihme de Google, du blockchain du bitcoin ou du site internet de rencontre Meetic. Nous vivons à l'époque de l'information paraît-il, alors j'ose espérer qu'il est plus facile de comprendre le sens du mot ''dieu'' sous cet angle aujourd'hui.

Je vais vous révéler un secret : Dieu n'est qu'information et il en a toujours été ainsi depuis la nuit des temps. Dieu est simplement un message. J'espère que vous n’êtes pas trop choqué ni hermétique à ce discours.

Je crois qu'il est important de faire remarquer que si « Dieu le Père Tout Puissant » , n'existe pas comme « créateur du Ciel et de la Terre »,  il a bien existé en tant simplement qu'information structurante qui a organisé notre société patriarcale et même donné naissance au modèle économique dominant sur la planète : le capitalisme.

Il est en apparence paradoxale que notre cerveau dont la fonction est de gérer de l'information ai tant de difficultés à penser et à intégrer la notion d'information elle-même. L'explication à ce paradoxe est peut être simplement que nous ne sommes pas encore suffisamment imprégnés culturellement par la notion d'information et que nous ne pensons pas suffisamment au rôle qu'elle joue sur nous.

Dieu est et n'a jamais été qu'une création humaine qui existe à partir du moment ou nous l'avons créé. Par contre, Dieu est une création collective. Il exprime une aspiration collective. C'est bien sure la raison d'être de Dieu Arbre de Vie.

Pour continuer avec l'exemple du pastafarisme, les pastafarien.ne.s sont une communauté reconnue et se font prendre en photo avec une passoire sur la tête. En résumé, l'affirmation d'un nouveau Dieu permet la création d'une communauté indépendante de toute autre religion et générant un comportement spécifique. Là est le concept clé. N'est ce pas ce que nous souhaitons vous et moi que de voir émerger un mouvement humain puissant (j'assume ce terme) libéré des croyances passées qui sous-tendent notre société de surconsommation et qui motive un comportement adapté au respect de notre planète et de la paix. La racine étymologique du mot religion est « ce qui relie ». Les êtres sociables, à la fois rationnels et doués d'affects que nous sommes ont besoin de liens fraternels et en particulier de liens qui ont un sens profond.

Bien sure, il existe une forte charge émotionnelle et un lourd passif des dieux des religions du Livre. Nous ne nous reconnaissons plus dans les dieux anciens (dans les anciens messages structurants la société) . Mais au contraire de nous dissuader, cela doit nous motiver à créer une nouvelle image de Dieu en accord avec nos connaissances modernes mais aussi avec nous aspirations de vie profondes d'aujourd'hui. Car c'est là le véritable sens du mot ''Dieu'', information primordiale qui à partir des connaissances dont un groupe d'individu dispose, rationalise et structure l'existence de ce groupe. Et il en a toujours été ainsi à la création de chaque religion depuis la nuit des temps.

Le moment est venu de passer ensemble à un autre projet de civilisation... « avec l'aide de Dieu ».

D'un point de vu purement pragmatique, la diffusion de ''Dieu Monstre Spaghetti Volant'' a conduit à une dynamique humaine qui permet à des femmes et des hommes de partager ensemble librement des convictions communes. N'est-ce pas là un phénomène social concret qui mérite notre attention ?

Mariage pastafariste

Mon point de vu pragmatique sur Dieu peut être pris pour un sophisme ou une vaste blague pourtant je ne suis on ne peut plus sérieux (mais encore une fois peut-être est-il plus facile à faire entendre en le considérant comme une blague). Aujourd'hui, il existe des enfants ''Meetic'' nés de rencontres faites sur ce site internet. Si nous suivons le lien de cause à effet jusqu'à sa source, ces enfants sont nés de rien d'autre que ce qui est de l'information. De la même façon, J'espère qu'un jour il y aura beaucoup d'enfants ''Dieu Arbre de Vie'' nés de cette information primordiale et qui vivront heureux et en paix sur notre petite planète Terre.

Nous avons besoin de convictions les plus rationnelles possibles pour agir.

Avoir des convictions est le préalable à l'action

Pour parler de convictions durables dans le temps, nous utilisons le mot ''croyance''. Dieu peut être vu comme notre croyance primordiale, notre croyance alpha qui donne un sens à notre vie toute entière. Par ailleurs dans la langue française, il existe l'expression ''croyance auto-réalisatrice'' et c'est exactement ce dont il s'agit ici. Si une croyance est adaptée à son époque, affirmer cette croyance conduit à sa réalisation. Par exemple, la croyance en la démocratie a permis l’émergence de régimes démocratique. Aujourd'hui, la réalité humaine et environnementale nous demande de changer la source de nos croyances et donc de nos actes. Le moment est venu pour un grand changement. Dieu le Père Tout Puissant est à l'origine d'une logique de domination qui s'est imposée quasiment partout sur le globe. Si nous souhaitons sortir de cette logique de domination nous devons agir à sa source, c'est à dire au niveau de notre relation à Dieu. Cet acte on ne peut plus iconoclaste, est nécessaire aujourd'hui. Bien sure, il peut être envisageable de nous passer du mot ''dieu'' et lui préférer un autre idéal, un projet scientifique, politique ou même spirituel sans faire appel à ce mot. Mais j'ai la conviction très mûrement réfléchie pour ma part, que ces approches si elles peuvent sembler plus rationnelles ou plus accessibles de prime abord ne règlent pas le fond du problème, c'est à dire la dominance au niveau planétaire d'une pensée de domination destructrice de ''l'homme'' sur son environnement institutionnalisée par ''Dieu le Père Tout Puissant''. Dans ce qui est encore notre civilisation judéo-chrétienne, Dieu est un symbole de dominance et donc d'autorité. C'est en nous réappropriant ce symbole de dominance que nous pouvons faire entendre un message fort de changement de la société. Qui possède ce symbole possède une autorité forte et une réelle capacité d'influence. Alors, je propose que collectivement nous nous réapproprions ce symbole. C'est là une prise de pouvoir symbolique dont découlera naturellement une mutation profonde de notre société.

Décuplé par la puissance de la société thermo-industrielle, le rapport de domination de ''l'homme'' sur son environnement est devenu aujourd'hui une croyance mortifère qui sert de fondement idéologique (avec une simplicité biblique) à Donald Trump par exemple dans une fuite en avant de plus en plus nihiliste.

D'une façon fort simple et fort logique, si l'inspiration de ceux qui détruisent aujourd'hui notre environnement vient d'un mythe nous devons lui substituer un autre mythe. Et si ce mythe est basé sur un Dieu, le plus simple est de lui préférer un autre Dieu. Dieu dont nous avons une vision en accord avec les connaissances de notre époque, c'est à dire en le percevant comme une information structurante primordiale.

C'est là un passage obligé à mes yeux. Nous n'avons pas le choix. Nous devons agir contre une logique de pensée mortifère et pour une logique de pensée respectueuse de la vie. J'espère que la prise de conscience de la dure réalité qui va nous rattraper bientôt va donner le courage à de plus en plus de femmes et d'hommes de franchir ce cap symbolique de la réappropriation de Dieu. L'idéal bien sure serait de ne pas attendre pour expérimenter le projet Néo. Mais est-ce réaliste ?

L’acception d'un niveau de confort physique tout autant que moral plus faible qu'aujourd'hui est ce qu'il nous sera impérativement nécessaire d'accepter demain pour faire face à l'immense crise à venir. Alors autant ne pas perdre de temps et adapter notre capacité à sortir de notre zone de confort dès à présent.

Bien sure il est impossible de savoir quel est le destin de Dieu Arbre de Vie et quel impact il aura demain mais l'important est simplement de croire suffisamment en ce '' projet '' pour l'expérimenter. Être créatif, sortir des sentiers battus, confronter nos croyances au réel, apprendre de nos expériences sont la meilleure façon d'apprendre et de trouver les solutions les meilleurs possibles. Peut être que le ''Projet Néo'' sera un échec mais cela nous permettra d'écarter cette voie et de nous concentrer sur d'autres plus prometteuses ou de lui apporter les améliorations nécessaires. Cette approche non conventionnelle peut être aussi un moyen de libérer toute la créativité qui doit s'exprimer à différents niveaux pour faire face à l'immense défi de l'effondrement. Dieu Arbre de Vie peut simplement avoir un rôle désinhibiteur et servir à élargir le champ des actions imaginables . N'est ce pas là l'essence même de la liberté et le meilleur moyen de trouver les solutions les mieux adaptées à chaque situation?

Face au risque d'effondrement et aux aspirations de progrès social Dieu Arbre de Vie n'est pas un but en soi mais un outil au service de la paix, de l'humanisme, de l'égalité sociale et du respect de l'environnement. Je n'y suis attaché que dans la mesure où je n'ai rien trouvé de plus satisfaisant pour être un outil de transformation de notre société. Si d'aventure un autre projet humaniste devait émerger et réussir sans utiliser le concept de Dieu, je serai le premier à m'en réjouir.

Avant d'expérimenter Dieu Arbre de Vie dans nos vies, il est nécessaire de franchir un cap émotionnel. Affirmer une nouvelle image de Dieu, c'est rompre l'ordre établi maintenu tout autant par celles et ceux qui croient en Dieu ou tout du moins dans sa structure de pensée que par celles et ceux qui ne croient pas en Dieu et n'ont peut être même aucune envie d'en entendre parler. C'est donc se confronter à tous les partisans du statut quo sur le mot ''Dieu''. Cela peut être synonyme de déclassement social qui touche notre égo (au regard des critères de la hiérarchie sociale en place que nous avons intériorisé) et d'hostilités diverses. Cette tension sociale peut, si nous sommes seuls, inhiber notre capacité d'action mais peut être aussi notre capacité de réfléchir sereinement sur ce sujet. La solution ici est de former en premier lieu un collectif de personnes partageant les valeurs portées par Dieu Arbre de Vie.

Je crois que l'être humain a, par certains aspects, un comportement similaire à ses cousins les grands singes (dont nous partageons plus de 99 % de notre patrimoine génétique). Affirmer une nouvelle image et un nouveau nom de Dieu (une entité Alpha) est selon moi comme de vouloir prendre la place d'un mâle alpha dans un groupe de nos plus proches cousins sur l'arbre de la vie, je veux parler des chimpanzés. Il faut anticiper la réaction hostile de toutes celles et ceux qui restent attachés à l'ordre ancien. Cela peut être vu comme une hypothèse scientifique, pour l'heure ce n'est que mon intime conviction, Dieu-information ( ou toute autre croyance alpha) peut être interprété comme une transposition dans la culture humaine de notre instinct animal (encore présent dans notre cerveau) à suivre un individu dominant alpha. Autrement dit nous avons une prédisposition biologique à croire en une croyance alpha ou à suivre un individu Alpha.

La question ici est alors celle de la conceptualisation ou de la personnification. Préférons nous suivre un concept abstrait tel que Dieu ou une idéologie, que nous avons choisi et dans lequel nous croyons ou préférons nous suivre un individu Alpha, une vraie personne. Pour ma part, je préfère en premier lieu suivre ma croyance Alpha, Dieu Arbre de Vie. Ce choix de vie me semble largement plus prometteur pour réfléchir sur des concepts et nous affranchir autant que possible des logiques de domination de l'homme sur l'homme.

J'en profite pour dire que dans la logique de Dieu Arbre de Vie, les relations de domination hiérarchiques ont aussi par pragmatisme leur légitimité pour faire face à l'urgence ( comme chez les pompiers) ou à la violence physique ( comme dans la police ou l'armée) en suivant le principe de Force Maîtrisée. L'histoire n'a pas de marche arrière. Nous devons nous inspirer des cultures humaines ancestrales capables de vivre en harmonie avec leur environnement mais aussi avoir totalement conscience que ces différentes cultures comme par exemple celles des amérindiens dans leur ensemble ont été détruites et pour ce qui en reste asservies à la logique de domination chrétienne, logique de domination de l'homme sur la nature, de l'homme sur la femme et du chrétien sur le non-chrétien.

Pour faire vivre l'humanité dans une logique de coopération, nous devons être en mesure de contrer la logique de domination sur son propre terrain, c'est à dire mettre en place des rapports de force culturel, démocratique, économique et inévitablement aussi militaire mais en premier lieu spirituel pour, pas à pas, faire reculer la logique de domination et croître l'espace de la coopération.

Nous sommes face au mot ''Dieu'' un peu comme les personnages du film ''La planète des singes'' de 1970 (le second épisode avec Charlton Heston) qui à l'entrée de la ''zone interdite'' font face à des hologrammes géants des divinités simiesques. Il en va de même avec Dieu aujourd'hui. Nous devons surmonter la peur que suscite cette image immense et entrer dans cette ''zone interdite''. Alors, nous serons en mesure de voir sa vraie nature qui n'est qu'une image, une information. Mais aussi d'en comprendre le sens et la portée d'information primordiale structurante inhibant certaines pensées et certains actes et en stimulant d'autres. Cette prise de conscience demande de transgresser un interdit social qui inconsciemment marque encore fortement notre société de l'empreinte de ''Dieu le Père Tout Puissant'' et de sa logique de domination.

Dieu est une information alpha ( comme les individus dominants alpha), information primordiale structurant la communauté de celles et ceux qui croient en lui consciemment mais aussi inconsciemment par une structuration de la pensée sous-jacente. À partir d'un archétype fondamental, le concept de Dieu structure des croyances, une mythologie cosmogonique, des valeurs morales avec des interdits sociaux, des rites, des choix politiques et un mode de vie. Avec l'immense puissance mise à notre disposition par notre maîtrise thermo-industrielle, il façonne aussi notre environnement. Le système de pensée de l'ancienne religion dominante a structuré jusqu'à notre langage et au travers notre langage nous restons encore influencés par la culture patriarcale de l'ancien Dieu dominant, ''Dieu le Père Tout Puissant''.

Dieu Arbre de Vie est une image évocatrice de foi, du lien de cause à effet, d'unité, d'équilibre et de force (la Force Maîtrisée), de créativité, de pragmatisme, d'épanouissement, de bien-être, d'amour et de paix.

Dieu Arbre de Vie est le Dieu de … la vie et de l'histoire de la vie.

Il est structuré par son archétype comme est organisée la vie qui ''mythologiquement'' peut être vu comme l'alliance de 4 composants : la matière (matière organique), l'information (ADN, information nerveuse ou culturelle), l'énergie (solaire ou chimique) et enfin un équilibre ( que les scientifiques nome homéostasie). L'homéostasie consiste en la régulation par l'activation ou l’inhibition d'activités diverses des organismes vivants autour d'un état d'équilibre. La notion d'autorégulation est un concept clé. Il est ce qui manque cruellement et dangereusement à la culture capitaliste mondialisée qui ne prête aucune attention au respect des équilibres qu'ils soient locaux ou globaux.

Avec Dieu Arbre de Vie, nous avons accès à une double dimension de la pensée humaine à la fois rationnelle et émotionnelle. Nous ne vivons pas dans le fantasme d'une rationalité pure et sans limite de l'être humain qui donnerait accès à une prétendue vérité objective mais nous acceptons lucidement les limites de notre intelligence, l'influence de nos émotions et nos habitudes de pensée d'animal grégaire. À ce sujet, l'étude des biais cognitifs peut nous aider à prendre conscience du mode de fonctionnement du cerveau humain avec sa rationalité appréciable mais néanmoins limitée et l'influence de nos émotions et de notre sociabilité.

En reprenant les 4 composants de la vie, je vous propose une grille de lecture originale spécifique à Dieu Arbre de Vie, nommée les 4 symboles fondamentaux. Avec cette grille de lecture nous pouvons comprendre à la fois l'essence, la structure fondamentale de la pensée chrétienne et l'essence de Dieu Arbre de Vie.

Notre conscience humaine caractérisée par une rationalité limitée et l'influence de nos émotions peut s'exprimer dans une vision symbolique simple de nous-même à partir de ces 4 symboles fondamentaux : la Terre, le Ciel, le Feu et l'Eau.

La Terre symbolise la matière, tout ce qui est concret, palpable.

Le Ciel symbolise l'immatériel, la connaissance, les rêves, à la créativité, tout ce que nous connaissons maintenant sous le nom d'information.

Le Feu symbolise l'énergie, la capacité de changement, de création , de renouveau et de destruction sur les plans matériel (la Terre) mais aussi spirituel (le Ciel). Le Feu est donc associé à la souffrance.

L'eau symbolise l'équilibre (la notion d'homéostasie) sur les plans matériel (la Terre) mais aussi spirituel (le Ciel). L'Eau est associée au bien-être.

À partir de ces 4 éléments, il nous est possible de comprendre la logique, l'archétype judéo-chrétien à l'origine du monde moderne dans lequel nous vivons.

L'archétype judéo-chrétien est défini par une relation de domination du masculin associé au Ciel et au Feu sur le féminin associé à la Terre et à l'Eau.

L'archétype de Dieu Arbre de Vie est défini par une relation d'unité où chaque être humain, femme ou homme, est porteur des 4 éléments symboliques et où l'Eau domine le Feu, l'équilibre domine l'énergie, c'est ''sa raison d'être'' avec le concept de Force Maîtrisée.

Illustration du concept de Force Maîtrisée ( L'adoubement de Edmond Blair Leighton )

Le Ciel influence la Terre et la Terre influence le Ciel dans une relation d'autorégulation et de coévolution. La Terre apporte de l'expérience au Ciel validant ou invalidant des croyances. Le Ciel apportant des idées nouvelles et des projets à la Terre.

Femmes et hommes étant porteurs des mêmes éléments symboliques, ils sont parfaitement égaux, ouvrant la voie à une réelle relation de respect et d'amour réciproque et à la plus vaste liberté possible grâce à la fin des stéréotypes sexistes. Face à Dieu le Père Tout Puissant de la croyance chrétienne, Dieu Arbre de Vie affirme avec force l'égalité femme-homme. Il est un symbole fort de libération de la culture patriarcale, d'émancipation des femmes et de promotion d'un amour sain et paisible entre hommes et femmes. Il représente un progrès humain en accord avec les aspirations de notre époque.

L'autorégulation se fait par une connaissance et une acceptation des limites et par une adaptation du comportement individuel comme collectif. Dieu Arbre de Vie est porteur d'une culture d'acceptation des limites : « les arbres ne grandissent pas jusqu'au ciel ». Les arbres ne grandissent pas sans fin.

L'être humain pour vivre durablement sur notre petite planète Terre doit accepter en premier lieu des limites à sa consommation de richesse, c'est à dire une limite de revenu. Dans la culture de Dieu Arbre de Vie, l'interdiction de consommer plus que les ressources renouvelables est un interdit social fort. Nous devons apprendre ou réapprendre la sobriété heureuse. Bien sure cet objectif ambitieux se mettra en place progressivement en même temps que l'aura, le pouvoir d'influence de Dieu Arbre de Vie grandira.

Au passage, je tiens à faire remarquer que le Christianisme est basé sur un piège empathique et un double discours dont nous ne devons pas être dupes. Mettre en valeur la souffrance d'un homme fait réagir notre capacités d'empathie. Cela active notre désir de protéger cet être humain en position de faiblesse et au travers lui tous celles et ceux qui prennent cette personne comme modèle. Cette image habilement mise en valeur participe malheureusement à une logique de domination en lui donnant une apparence attractive. Ce procédé s'apparente aux manipulations mentales des agences de publicité modernes et au double discours des multinationales. Le christianisme a participé à un progrès social déterminant en permettant de développer le concept d'amour mais la réussite même du développement de nos capacités d'empathie demande maintenant de réaliser une mue profonde. Le corset des valeurs chrétiennes est devenu trop étroit. Le moment est venu de quitter cet ancien habit pour en choisir un plus ample. Ainsi va l'histoire de la vie et de l'être humain. Être radicalement critique envers le christianisme ne doit pas nous empêcher d'être reconnaissant envers toutes celles et ceux qui tout au long de sa longue histoire, ont transmis des valeurs qui font notre richesse humaine et spirituelle d'aujourd'hui. Cela ne doit pas nous empêcher non plus d'être respectueux de toutes celles et ceux qui restent attachés encore aujourd'hui à cette ancienne religion. Exprimer nos convictions avec sincérité est pour moi une forme de respect.

La question de la structure de pensée de la religion chrétienne pourrait sembler anecdotique si nous considérons qu'elle appartient au passé. Mais elle ne l'est pas pour une raison simple et primordiale que voici :

Archétype judeo-chrétien= Archétype du Capitalisme

La structure de pensée du capitalisme de prédation actuelle est semblable à celle du monde chrétien et ce n'est bien sure pas un hasard puisque le capitalisme de prédation est né dans le monde chrétien entre autre avec cette activité fort lucrative qu'a été et est encore l'esclavage. Critiquer le christianisme, c'est critiquer le fondement théologique du capitalisme. Proposer une alternative à la pensée chrétienne, c'est se donner les moyens de construire une alternative au capitalisme. Dieu Arbre de Vie porte en lui une alternative forte au capitalisme. Cette alternative, pour faire court, est centrée sur la notion de coopération mais elle est aussi porteuse d'un renforcement radical de la séparation des pouvoirs élargie aux domaines de l'économie, de l'information et de la recherche. Pour donner un exemple concret, une mesure phare serait la disparition pure et simple de la publicité dont la structure est celle de la domination du Ciel sur la Terre, du haut vers le bas, domination à sens unique de ''l'élite'' sur ''les masses''. Cette disparition pure et simple nous protégerai de la manipulation des consommateurs d'un coté et de l'autre d'une rétroaction positive renforçant les entreprises en position dominante vers la démesure ( Coca-Cola). La disparition de la publicité nous apporterai aussi une véritable indépendance journalistique sur le modèle du journal Médiapart. La puissante et séduisante manipulation des esprits par la publicité au profit des industries dépendantes du pétrole (automobile, aviation…) rend quasiment inaudible la réalité du changement climatique et du pic pétrolier. Derrière les messages publicitaires se dissimule un message politique qui n'est pas acceptable aujourd'hui en démocratie et qui n'aurait même jamais du l'être. Le monde économique n'a pas le droit de contrôler à son profit les informations reçues par les citoyens essentiellement sous forme de publicité. C'est là le rôle des médias qui doivent être indépendants du monde économique.

Cette séparation des pouvoirs qui est de l'ordre du bon sens le plus évident demande pour être obtenue une culture forte du respect des limites. C'est un des progrès que porte en lui Dieu Arbre de Vie.

Croire est le préalable à l'action. Changeons nos croyances collectives et nous changerons nos projets et nos actes collectifs. C'est en faite fort simple et c'est le rôle de Dieu Arbre de Vie.

Gaïa, Déesse Terre-Mère

Par ailleurs, Dieu Arbre de Vie est une alternative sérieuse à la mouvance Gaïa de la ''déesse Terre-Mère''. La mouvance Gaïa est pour moi l'ensemble des mouvements de pensée politique et/ou ésotérique qui déifie le féminin tel qu'il est défini dans la culture judéo-chrétienne. Dans ce mode de pensée, le féminin porteur des symboles de la Terre et de l'Eau est divinisé. Il s'approprie donc le Ciel. Quant au symbole du Feu, il disparaît purement et simplement. La mouvance Gaïa est marquée par un rejet viscéral de la symbolique du Feu et tout ce qui s'y rattache avec en premier lieu l'énergie nucléaire, technologie on ne peu plus représentative du symbole du Feu (''le feu nucléaire''), mais aussi l'armée, la police, l'état, les puissantes multinationales et même les compétitions sportives ou économiques. Ce rejet viscéral, autrement dit ce rejet fortement émotionnel génère donc fort logiquement et avec force tous les biais cognitifs qui sont associés aux émotions.

Le Feu est générateur de souffrance, rejeter le Feu c'est fort simplement rejeter la souffrance. Cela serait un projet louable si il était réaliste mais le monde dans lequel nous vivons est marqué par les rapports de force et des relations de domination parfois violentes. Être faible, c'est prendre le risque de devenir victime.

Loin de représenter une alternative viable à l'ordre de domination actuel, la mouvance Gaïa n'en est qu'un sous-système qui soit profite de la force de l'autorité publique garantissant sa sécurité, agissant alors comme un passager clandestin tributaire du système dont il profite indûment soit, si il n'y a pas de force étatique pour garantir sa sécurité, est destiné à devenir victime.

En faite, la mouvance Gaïa fait système avec la société judéo-chrétienne dans le couple bourreau-victime. Elle reprend à son compte la valorisation chrétienne du statut de victime.

Si Gaïa est déesse Terre-Mère qui est ''le père'' sinon Dieu le Père Tout Puissant porteur de la symbolique du Feu.

Je suis très sévère sur la viabilité de la mouvance Gaïa en tant que système autonome. C'est à mes yeux un péril qui loin de nous protéger du risque d'effondrement peut fort probablement être un élément aggravant de cet effondrement. Il existe des pays épisodiquement belliqueux (États-Unis, Russie, France, ... ). Il existe aussi des organisations continuellement criminelles telle que les organisations mafieuses et enfin des mouvements politiques ou religieux extrémistes ou même des individus isolés dont les pulsions de violence ne sont contenues aujourd'hui dans notre société que par la force de l'état de droit ou l'équilibre des rapports de force.

La mouvance Gaïa trouve entre autre son inspiration dans la culture animiste amérindienne. Faut-il rappeler que ces peuples ont été soit purement et simplement exterminés soit parqués dans des réserves ? Elle partage aussi la valeur du pacifisme avec le bouddhisme tibétain. Faut-il rappeler que le Tibet a été annexé par la Chine ? Remarquons au passage qu'il existe dans ce pays une pratique contestataire d'immolation par le feu. Que faut-il comprendre de cet forme de suicide au niveau symbolique et au niveau politique ? Peut être que le Feu fait partie de la vie et que si nous refusons un usage maîtrisé du Feu pour nous-même et aussi pour maîtriser l'agressivité de nos voisins nous n'avons comme seul choix possible de faire usage du Feu contre nous-même.

Si la mouvance Gaïa devait avoir une influence marquante sur notre société, qui pourrait nous garantir que de tels crimes ne se reproduiraient pas contre nous cette fois ?

La nature comme la culture humaine créent de la diversité. Le monde actuel est marqué par de grands déséquilibres et beaucoup de violence. Pour réussir à faire émerger un projet humaniste nous devons être capable de faire face à cette diversité de comportements dont certains sont porteurs de violence et donc accepter de se donner les moyens d'être dans un rapport de force favorable dans la logique d'action de ceux qui veulent nous dominer. Nous devons être capable de battre chaque adversaire dans sa propre logique. En imposant un tel rapport de force, nous sommes en mesure d’inhiber la violence de ceux qui n'acceptent pas de limite et donc d'imposer la paix.

Le monde actuel est régi par les rapports de force. Comme le dit sobrement Noam Chomsky :

''Les droits sont proportionnels au pouvoir''. (journal le Monde du 7 décembre 2017). La nature nous montre que la coopération, l'entraide est une stratégie efficace. Mais elle est une stratégie à succès dans un environnement qui reste marqué par la lutte pour la dominance. En faite, la coopération est une stratégie de dominance parmi d'autres. Nous ne devons pas uniquement promouvoir des logiques de coopération mais aussi être en mesure de sortir victorieux de confrontation avec des logiques de domination.

Le projet de Dieu Arbre de Vie est que nous restions maître de notre destin pour pas à pas faire progresser la logique de coopération et reculer les comportements de domination.

Je crois que ce que je souhaite vous dire maintenant est important pour comprendre la difficulté à faire face au risque d'effondrement. J'espère vous convaincre de la lucidité et de la pertinence de mon point de vu.

Si nous utilisons la grille de lecture des 5 phases du deuil (déni, colère, marchandage, dépression, acceptation), face au risque d'effondrement le problème n'est pas uniquement celui de la première phase, celle du déni. Nous devons aussi nous montrer vigilant face à la phase de la colère qui si elle entre collectivement en résonance avec des cultures violentes préexistantes (nationalisme, nationalisme, système mafieux…) peut mener à une explosion de violence qui s'auto-alimente (scénario Mad Max).

Nous devons aussi être lucides sur les risques de la phase de marchandage. Le mécanisme du marchandage est de nous faire croire en des compensations agréables pour nous rendre acceptable la souffrance du deuil. La disparition du risque nucléaire, la disparition soudaine de la violence, la généralisation spontanée de l'entraide sont des perspectives agréables mais sont-elles suscitées par notre réalisme, notre vision historique, géopolitique ou sociologique de la réalité humaine ou par notre besoin de ne pas avoir une vision trop douloureuse de notre avenir ? Se poser la question sincèrement, c'est peut-être y répondre. Qu'en pensez vous ?

Moins nous sommes capable de faire face à la souffrance du deuil plus nous risquons de rester prisonnier de la phase de marchandage. Il est important de dire que chacun de nous est capable de surmonter la souffrance liée au risque d'effondrement si il en fait le souhait sincère, activant ainsi sa plasticité neuronale pour s'y adapter.Cela demande d'accepter de sortir du schémas de pensée où le Ciel domine la Terre, où nos idées ''toutes puissantes'' façonneraient la réalité par le seul pouvoir de leur supériorité morale. Parfois c'est l'inverse qui se produit. Le risque d'effondrement va radicalement changer notre environnement mais peut être aussi les comportements humains autour de nous, si nous souhaitons nous y adapter, nous devons accepter que la Terre (le monde de la réalité physique) influence le Ciel (le monde de nos croyances). Sinon comme le dogmatisme chrétien, le dogmatisme de la culture Gaïa par sa rigidité, peut être la source d'une grande souffrance. Sans cette acceptation, il n'y a pas de sortie de deuil possible. Accomplir le cycle complet du deuil demande de faire appel à la symbolique du Feu pour accepter la souffrance de la perte et transformer nos schémas de pensée ce qui se matérialise concrètement par l'activation de notre plasticité cérébrale. À ce titre, Dieu Arbre de Vie par son enracinement dans le réel et par le concept de Force Maîtrisée où l'Eau domine le Feu est une richesse spirituelle précieuse pour surmonter le grand deuil qui se présente devant nous.

Il faut être bienveillant et attentionné envers des personnes en souffrance face à un deuil en général et face au deuil lié au risque d'effondrement en particulier. Mais pour autant, il n'est pas acceptable à mes yeux que des personnes qui prétendent jouer un rôle de leader face au risque d'effondrement propose un projet d'avenir sans avoir réaliser pleinement pour eux-même le deuil qu'implique ce bouleversement global. Aimer quelqu'un, c'est parfois lui dire non et accepter de le faire souffrir.

La mouvance Gaïa est en phase avec notre haut niveau de confort actuel en Occident qui nous pousse à fuir la souffrance. Face au risque d'effondrement, l'engouement pour ce mouvement peut être le symptôme d'un deuil non entièrement accompli conduisant à une déconnexion du réel et une vision de l'avenir trompeuse.

C'est là un risque face auquel nous devons être lucides et intransigeants.

Pour être complet sur la mouvance Gaïa, nous pouvons aussi constater que c'est un mouvement dualiste basée tout comme la pensée judéo-chrétienne, sur une vision sexuée et manichéenne. Elle offre l'avantage émotionnel d’auto-glorification narcissique d'être dans le camp du ''bien'' et donc même si elle s'en défend, exactement comme la tradition judéo-chrétienne, elle hiérarchise la respectabilité des individus. Les partisans de Gaïa s'auto-attribuant d'être tout en haut et les ''adeptes du Feu'' étant, à leurs yeux, tout en bas. Ainsi ils deviennent hermétiques à toutes critiques extérieures qui si ils les acceptaient les feraient descendre du statut social valorisant qu'ils s’auto-attribuent. Ils développent en conséquence une forme d'uniformisation des pensées et d'hermétisme. Cette dérive, ce piège narcissique peut être un voyage sans retour et cela d'autant plus si il est vécu dans une communauté à la pensée uniforme.

La mouvance Gaïa fait une erreur colossale en croyant que sa logique de pensée éthiquement supérieure s'impose aux autres logiques de pensée par sa seule valeur. En cela elle reprend la logique de pensée de domination chrétienne du Ciel sur la Terre. Mais sans la symbolique du Feu cette domination du Ciel sur la Terre n'a strictement aucune chance de faire face aux logiques de domination ayant recours à la force physique. La mouvance Gaïa est attractive par le rêve agréable qu'elle propose, un peu comme le rêve de vie éternel de la mythologie chrétienne. Gaïa est un beau et envoûtant chant de sirène auquel nous devons résister pour rester connecter à la réalité terrestre et agir efficacement pour notre idéal de paix, pour nous-même comme pour nos semblables.

La mouvance Gaïa emprisonne dans un comportement stéréotypé rigide. Ce manque de souplesse et donc de capacité d'adaptation est un réel danger alors que le risque d'effondrement va nous demander au contraire une grande capacité d'adaptation.

Face à la mouvance Gaïa, Dieu Arbre de Vie avec le concept de Force Maîtrisée offre d'agir efficacement et avec lucidité sur le réel. L'usage du ''Feu'', de la force pose des questions morales parfois inconfortables, difficiles voire même douloureuses à résoudre mais il offre un réel espoir d’évolution de notre société vers un monde de paix et d'équité. Il nous demande de faire le meilleur usage possible de notre intelligence et de nos qualités humaines.

Encore une fois, Le défi du risque d'effondrement est colossal. Nous n'avons aucune chance de le relever si nous restons attachés à un trop haut niveau de confort moral nous protégeant à court terme de souffrir nous et de faire souffrir autrui, mais au final, faisant courir le risque de très grandes souffrances.

Les objectifs à long terme de la mouvance Gaïa et de Dieu Arbre de Vie sont sensiblement les mêmes, vivre en paix, favoriser l’entraide tout en respectant notre environnement. Dieu Arbre de Vie, déifie à sa façon le féminin en en faisant le strict égal du masculin et en divinisant le symbole de la Terre et de l'Eau. Mais là où la mouvance Gaïa fait appel à une forme de pensée magique pour faire disparaître toutes les cultures porteuses de violence instantanément, Dieu Arbre de Vie offre un chemin lucide, sans doute long (et même chaotique si nous nous projetons dans ce que risque d'être l'effondrement) pour faire grandir l'entraide et la paix par une culture forte du respect des limites et par un usage pragmatique, réfléchi et mesuré de la force. Entre le désir de toute puissance de la culture judéo-chrétienne et le rejet de la puissance de la culture Gaïa, Dieu Arbre de Vie propose le chemin du juste milieu, de l'équilibre adaptatif, le chemin de la sagesse libéré à la fois de l'emprise morale et des excès de l'ancienne mythologie. Dieu Arbre de Vie est un puissant outil de lucidité et de maîtrise de soi.

Dieu Arbre de Vie nous demande de faire preuve de courage et de détermination à la hauteur de l'enjeu qu'il représente. Pour ma part, je n'imagine pas d'autre chemin réaliste pour faire grandir la paix en nous et tout autour de nous.

Le concept de Force Maîtrisée, nous demande d'accepter des limites morales ou physiques et de faire usage de notre force au service des équilibres de la vie terrestre. Il est un élément de réponse primordial face au risque d'effondrement dont la cause principale peut se résumer à la non acceptation de limite.

Chez les gorilles, c'est le mâle le plus fort qui impose sa dominance. Chez les chimpanzés, nos plus proches cousins sur l'arbre de la vie, la promotion d'un mâle dominant (alpha ) est le résultat d'un rapport de force entre les membres les plus influents de son clan. Dans une certaine mesure c'est le choix des membres du clan. Nous disposons de cette même liberté de choix que les chimpanzés pour notre croyance alpha, la croyance qui structure notre pensée et notre organisation sociale. À nous de nous choisir une nouvelle croyance Alpha, un nouveau Dieu.

D'un point de vu subjectif, autrement dit humain, Dieu peut être vu comme notre cohérence intérieure. À l'image de l'ampoule de Géo Trouvetou des magazines Picsou qui s'allume quand il a trouver la solution à un problème, Dieu est ce qui nous permet de mettre les choses en cohérence, ''d'y voir clair'', non seulement d'un point de vu purement rationnel mais en associant notre rationalité avec nos émotions et nos aspirations de vie. Dieu est notre lumière intérieure. Le sens étymologique du mot Dieu qui dans son sens originel remontant à la culture indo-européenne (largement antérieure à la culture judéo-chrétienne) signifie ''clarté''. Dieu est ce qui met en cohérence, en harmonie, notre perception du monde avec nos pensées et nos émotions. Dieu met en accord le dehors et le dedans. Il est aussi porteur d'une dimension poétique propre à l'être humain. Ainsi, il est semblable à une étoile dans la nuit qui guide nos pas. Cette clarté intérieure est une richesse et une force pour agir, être maître de notre destin mais aussi créer des relations sociales enrichissantes et des dynamiques de groupe puissantes et ainsi façonner ensemble le monde de demain avec nos mains. Oui, Dieu Arbre de Vie peut être la source de cette grande dynamique humaine.

Dieu Arbre de Vie comme le Dieu Monstre Spaghetti Volant et tous les autres Dieux est un étendard, un point de ralliement, une puissance totémique ( encore une fois comme un individu alpha dans un groupe de chimpanzé) autour duquel peuvent se réunir et s'unir toutes celles et ceux qui croient en lui. Cette dimension sociale est primordiale pour créer une grande dynamique humaine ayant une influence déterminante, pour vivre le plaisir d'être ensemble et de partager un même idéal et pour connaître la satisfaction de réussir à préserver notre environnement et à faire grandir notre humanité.

L'union fait la force

Face à l'insécurité, l'imprévisibilité et malheureusement sans doute aussi la violence que risque de générer l'effondrement de la société de surconsommation actuelle, peut être que beaucoup de nos semblables seront heureux de trouver une communauté de femmes et d'hommes solidement déterminés à défendre des valeurs humanistes et à bâtir une société durable porteuse d'espoir tout en se donnant les moyens pour faire face à la violence, la dominer et la réduire pas à pas.

Dieu Arbre de Vie peut être comme une étoile dans la nuit pour tous celles et ceux en recherche d'espoir.

Je ne m'étendrai pas sur ce sujet maintenant mais susciter l'espoir a un grand pouvoir potentiel de manipulation. Cela doit être fait avec une authentique sincérité et une très solide éthique.

Dieu Arbre de Vie répond avant tout aux aspirations des femmes et des hommes d'aujourd'hui et à leur niveau de connaissance sur le monde qui nous entoure et sur nous-même. Son développement peut s'envisager indépendamment du risque d'effondrement. En cela il est une chance en terme de communication puisqu'il peut répondre au problème du risque d'effondrement sans parler en premier lieu de ce risque difficile à faire entendre. En même temps, apporter une solution, une perspective d'avenir réaliste peut faciliter la prise de conscience de ce risque.

Dieu Arbre de Vie donne du sens à nos vies. Il est une richesse, une force intérieure qui nous est précieuse pour faire face aux difficultés. Dieu Arbre de Vie nous permet de voir la grande crise actuelle non pas comme un effondrement chaotique mais comme une grande période de mutation. Cette mutation met en scène des intérêts fortement antagonistes.

Le progrès est une lutte

Dans cet environnement conflictuel, le nouveau monde porté par Dieu Arbre de Vie doit se battre (oui, faire usage de la symbolique du Feu) contre l'ancien monde pour imposer son mode de vie. Ce combat est en premier lieu symbolique. Il passe par l'appropriation d'un symbole de force et d'autorité : Dieu. Encore une fois ce choix qui peut sembler irrationnel de prime abord est parfaitement rationnel et pragmatique si nous tenons compte non seulement des aptitudes rationnelles de l'être humain mais aussi de son comportement émotionnel et grégaire.

Faire descendre l'être humain de son piédestal d'individu porteur de la vérité (religieuse ou scientifique) pour accepter de nous voir comme un être au comportement en partie façonné par l'évolution, à la rationalité limitée, soumis à ses émotions et à son besoin de reconnaissance sociale ( ce que les agences de publicité ont compris depuis longtemps pour nous manipuler selon leur souhait) est une nécessité pour vivre en accord avec notre identité profonde et non plus avec une identité fantasmée. Ce passage d'une identité humaine détentrice de la vérité à une identité résultat de milliards d'années d'évolution du vivant nous demande de sortir de la logique de jugement chrétienne où ce changement d'identité est synonyme de dévalorisation sociale ( à l'image de Darwin caricaturé en grand singe) et d'adopter une logique de compréhension du lien de cause à effet. Il nous demande de sortir d'un système avec sa cohérence interne pour entrer dans un autre système avec une autre cohérence interne, abandonné une ancienne grille de lecture pour en adopter un nouvelle. Le passage d'une logique culturelle à l'autre se fait selon moi par l'appropriation du symbole qui structure cette nouvelle logique culturelle, je veux bien sure parler de Dieu Arbre de Vie.

Plus de 150 ans après la publication de la théorie de l'évolution de Charles Darwin, il est plus que temps d'intégrer cette grande découverte scientifique dans l'idée que nous nous faisons de notre propre identité et d'en tirer toutes les conséquences logiques.

En prenant conscience des limites de notre intelligence grâce à un apprentissage culturel mais aussi grâce à un travail d'introspection sur nous-même, nous avons le pouvoir comme à chaque fois que nous comprenons les lois de la matière et de la vie d'agir plus efficacement sur le réel.

Les questionnements suscités par le projet ''Dieu Arbre de Vie '' sont nombreux et divers. Il peut être passionnant d'y trouver des réponses à la fois cohérentes et satisfaisantes pour bâtir ainsi une société nouvelle durable et paisible. L'engagement pour le projet Néo est un engagement fort qui demande une sérieuse réflexion, ce que les catholiques nomment le discernement. Se construire une croyance, une foi solide demande du temps. À l'inverse, l'urgence de l'effondrement nous demande d'agir vite. Alors, il est sans doute souhaitable de trouver le compromis juste entre ces deux aspirations contradictoires.

Dieu Arbre de Vie porte en lui une culture de l'action. Voir notre vie d'un point de vu mythologique nous permet de voir les éléments simples et essentiels avec lesquels nous faisons le choix de bâtir notre vie. À partir de cette grille de lecture simple, notre esprit peut facilement faire des choix et s'investir dans l'action. Ce n'est pas oublier que la réalité est complexe. À l'image d'un arbre dont le tronc donne naissance à des branches puis des sous-branches, Dieu Arbre de Vie nous propose une vision structurée de la réalité humaine. À partir d'idées simples, il nous permet de comprendre la complexité de la vie terrestre. Une pensée clairement structurée permet de faire le bon compromis entre réflexion et action.

Avec Dieu Arbre de Vie, nous pouvons structurer notre pensée de façon cohérente, nous unir en une communauté humaine aux valeurs communes et agir avec force et détermination pour nos convictions. Dieu Arbre de Vie est un puissant outil de transformation social.

Bien sure, Dieu Arbre de Vie n'a aucun pouvoir surnaturel, ce n'est qu'une mécanique humaine. Il ne nous épargnera pas les immenses problèmes liés à la pénurie des ressources naturelles, au changement climatique et à la surpopulation mais il nous donnera, la force et la détermination de non seulement préserver notre humanité mais aussi de suivre une stratégie gagnante pour traverser cette période de grande instabilité.

Aujourd'hui, je crois profondément en Dieu Arbre de Vie. La question pour moi n'est pas de savoir comment je souhaite vivre ni quel message porter mais comment porter ce message ? Comment faire connaître Dieu Arbre de Vie ? Je souhaite que ce projet soit considéré comme un logiciel libre à l'image du système informatique linux. Qui connaît le créateur de ce système d'exploitation ? Tout ce que je propose ici est entièrement reproductible et modifiable librement. Pour la réussite de ce projet, il est souhaitable qu'il ne soit pas pollué par des questions d'égo. Idéalement, j'aimerai rester anonyme. Je serai très heureux de transmettre le relais en particulier aux plus jeunes et de m'effacer. Que des femmes et des hommes s'approprient ce message, le fassent leurs, l'améliorent, l'adaptent à différents publics et le diffusent. Il sera, je crois, plus juste, plus accessible et plus convaincant si il est façonné par un collectif et adapté pour différents publics. C'est ce qui se produisait autre fois avec les mythes et les légendes façonnées par la transmission orale de génération en génération. Avec le fabuleux outil qu'est internet, il est peut être possible de faire ce travail de polissage, d'embellissement, d'essentialisation de façon accélérée.

En suite, il faudra penser rapidement à traduire ce ''message viral'' en Anglais, en Espagnol et dans toutes les principales langues de la planète. Ce n'est peut être pas dans les pays francophones que ce message connaîtra son essor. Les États-Unis d'Amérique (de l'adorable Donald Trump) ont un rôle de leader de la société de surconsommation actuel. En même temps, la place de ''Dieu'' dans ce pays reste forte. C'est peut-être dans ce pays que le message de Dieu Arbre de Vie peut jouer un rôle déterminant sur l'avenir de notre planète.

Dernier aspect théologique sur Dieu Arbre de Vie que j'aborderai ici est que Dieu Arbre de Vie, comme tous les dieux, n'existe que par l'être humain. Dieu Arbre de Vie est en nous, en chacun de nous et non extérieur à nous-même. Pour peu que nous acceptions de le croire, nous sommes tous porteurs de l'autorité divine. Autrement dit, il nous appartient de choisir nous-même le sens de notre vie, nos valeurs et de faire les choix de vie qui en découle. Cela signifie que nous sommes libres et égaux et représente donc une base théologique à ce bien précieux qu'est la démocratie.

Cela signifie aussi qu'il suffit de s'en remettre à notre intelligence collective en diffusant ce message. Je crois que la logique de vie de Dieu Arbre de Vie est pour une large part déjà en beaucoup de nos concitoyens. Il suffit de diffuser ce message en s'autorisant à le modifier et à l'améliorer pour cristalliser, unir et structurer mais peut être aussi libérer des convictions individuelles encore isolées. Si la logique de Dieu Arbre de Vie est juste et en phase avec les aspirations de vie des femmes et des hommes d'aujourd'hui, il suffit de faire de ce message un message viral qui naturellement et en douceur, va passer du stade d'étrange bizarrerie inattendue, à sujet de conversation et de réflexion, puis à expérience humaine et à choix de vie et enfin à réalité matérielle par toutes les actions humaines qu'il va inspirer.

Plus Dieu Arbre de Vie fera partie de la culture commune, plus il sera légitime et attractif et plus il influencera positivement notre avenir.Vaste et enthousiasment programme dont nous ne sommes encore qu'au tout début. Bien sure, il y a beaucoup à en dire. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à visiter le site internet que j'ai créé sur ce sujet : arbredevie.info

Ce site n'est pas terminé, il attends votre participation pour être complété, épuré, enrichi et embelli.

Je le répète :

La puissance symbolique de Dieu Arbre de Vie est à la hauteur des grands changements que nous devons opérer rapidement dans notre mode de vie collectif.

Victor Hugo a écrit : « Rien n'est plus fort qu'une idée dont le temps est venu »

J'espère avoir réussi à vous donner une idée d'ensemble de ce grand et beau projet. L'avenir de ce projet dépend en partie de vous. Je vous remercie très chaleureusement d'avoir pris le temps de me lire. Concrètement, je ne vous demande rien de précis si ce n'est de me faire part de ce que vous inspire le projet Néo et d'en suite si vous le souhaitez que nous parlions ensemble de ce que vous seriez prêt(e) à faire pour ce projet. Vous êtes libre de vous servir des idées et des concepts présentées ici sans avoir besoin de citer mon nom. Je vous encourage bien sure à en parler autour de vous et à diffuser cette lettre ou une version modifiée autant que vous le souhaitez.

Je suis joignable à l'adresse : contact@arbredevie.info

Je suis à votre écoute pour toutes les critiques, objections ou conseils que vous souhaiteriez me faire connaître. Exprimez vous librement face à moi. Je me ferai un plaisir de répondre à vos messages et à toutes les questions que vous souhaiteriez me poser.

Enfin, pour conclure, j'aimerai finir par une prière venant du monde chrétien mais illustrant aussi les valeurs de Dieu Arbre de Vie. Elle peut être vue comme un trait d'union entre ces deux systèmes de croyance et en même temps comme une philosophie de vie précieuse. Cette prière est connue sous le nom de Prière de la sérénité.

Mon Dieu,
Donnez-moi la sérénité
d'accepter les choses que je ne peux changer,
Le courage
de changer les choses que je peux,
Et la sagesse
d'en connaître la différence.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer